Le projet 

miMo consiste en la création d'un festival annuel d'art miniature dans la région de la Moselle unissant l’art contemporain des trois pays de la région.

D’abord centré sur la Moselle luxembourgeoise, il s’autorisera à franchir les frontières dès qu’il sera conformément ancré dans une région.

 

Pourquoi un festival ?

Actuellement, la plupart des infrastructures et des événements d'art contemporain sont centralisés dans la Ville de Luxembourg.

Si le Sud peut s’enorgueillir de ses manifestations d'art contemporain devenues traditionnelles (comme celles, par exemple, ayant lieu à la Kulturfabrik), que le Nord peut se prévaloir des productions présentées au CAPe et au Cube 521, le Miselerland quant à lui reste quelque peu à part.

Certes le Kulturhuef de Grevenmacher organise annuellement une rencontre entre quatre graveurs graphistes contemporains, ce qui concorde avec sa vocation première de musée de l'imprimerie mais mis à part cela, les événements liés à l'art contemporain dans cette région se soldent essentiellement par des interventions individuelles sporadiques.

 

Un objectif artistique …

L'objectif de ce projet est l’introduction - et par la suite l'implantation durable - de l'art contemporain dans le paysage culturel de la région Mosellane.

 

…Et bien au-delà !

Il s’agira en outre d'établir une collaboration régionale internationale entre les créateurs d’art professionnels d'aujourd'hui, dont amateurs d'art et public de la région bénéficieront indéniablement. 

 

L'art miniature, grâce à ses dimensions réduites, revêt un aspect intime et précieux qui fut et demeure un témoignage direct des échanges, des sentiments dans la société.Une œuvre qui peut se poser sur une main humaine tisse des liens quasi organiques entre les êtres et prend toute sa place dans les échanges culturels artistiques contemporains.

 

Ce sont les artistes professionnels issus des trois pays que traverse la Moselle, à savoir : le Luxembourg, la France et l'Allemagne qui peuvent participer à l'événement.

La sélection des artistes se fait par un jury professionnel et sur base d’un concours suite à un appel à projets.

Maximum 30 artistes toute catégorie confondue (sculpture, peinture, gravure, photographie) sont admis. Il est à prévoir que le nombre d’œuvres exposées gravite entre 60 et 90.

 

Dans le détail : 

miMo, c’est :

·      Entre 60 et 90 œuvres exposées dans quelque 2 lieux d’exposition pour la première édition de préfiguration en 2016, dénommée Rencontre Internationale d’Art Contemporain Miniature

·      Une exposition qui se déroulera entre le 1er juillet et le 4 septembre 2016 à la Maison Koch à Schengen et au Musée du Vin à Ehnen

·      Un programme pédagogique pour enfants, adultes et scolaires

·      Une offre touristique développée autour d’un projet innovant, en collaboration avec l’Office Régional de Tourisme

·      Une formidable opportunité pour développer, au fur et à mesure des éditions, des connections entre viticulture et art, gastronomie et art, et d’intégrer nombre d’acteurs locaux dans une démarche créative et productive.

·      Une utilisation des ressources de la région mosellane à des fins artistiques pour ancrer un festival d’art unique dans la tradition de la région